Togo : les entreprises chinoises donnent une nouvelle dynamique à la coopération
2016/12/15

Les entreprises chinoises au Togo ont impulsé une nouvelle dynamique à la coopération bilatérale avec la tenue mardi d'un salon sur l'emploi à Lomé, la capitale, et la conclusion de deux accords majeurs, a-t-on constaté sur place.

C'est en nombre que de jeunes diplômés sont allés à la recherche d'opportunités de carrière auprès des entreprises chinoises actives au Togo qui ont organisé, pour la première fois dans ce pays, un tel salon sur l'emploi.

L'Association des entreprises chinoises au Togo (AECT), créée en 2013 et comptant 19 membres, a proposé de pourvoir lors de cette foire 280 postes (conducteur, ingénieur, interprète, jardinier, charpentier, maçon, ferrailleur etc.).

Elle compte déjà à son actif la création de plus de 3.200 emplois permanents et des milliers d'emplois saisonniers au Togo, un pays qui fait face à un taux du sous-emploi estimé à 22,7%, alors que ses jeunes sont de plus en plus diplômés.

A l'occasion de ce salon, l'AECT a signé un mémorandum de coopération en matière de talents avec l'Université de Lomé et un accord-cadre de partenariat avec le ministère du Travail.

A travers ce salon, "un régime de collaboration va être mis en place en vue d'améliorer la compréhension et le soutien mutuels et de conjuguer les efforts des parties prenantes pour parvenir à une situation mutuellement bénéfique et contribuer au développement du Togo", a expliqué Tao Huace, président de l'AECT et directeur général au Togo de la China Road and Bridge Corporation (CRBC).

L'organisation de ce salon s'est faite à l'initiative de l'ambassade de Chine au Togo, en collaboration avec le gouvernement togolais. "Nous voulons, à travers ce salon, sensibiliser davantage d'entreprises publiques et privées à travailler avec les Togolais", a expliqué à Xinhua l'ambassadeur chinois, Liu Yuxi, tout en souhaitant qu'après ce salon, davantage de jeunes talents togolais connaîtront mieux les entreprises chinoises, la coopération amicale et les projets de coopération sino-togolais.

La ministre Sidemeho Tomegah-Dogbé, en charge notamment de l'emploi des jeunes, a qualifié ce salon d'"acte majeur dans la stratégie de lutte contre le chômage" au Togo. Pour elle, cette initiative cadre bien avec les ambitions de son gouvernement et représente le symbole d'un changement de mentalité dans les relations de coopération bilatérale.

Côté chinois, on espère qu'au terme de cette première édition, les grandes entreprises chinoises engagées dans des projets de coopération atteindront la barre des 5.000 embauches, qui viendraient gonfler les milliers d'autres emplois offerts par les négociants chinois au Togo.

(source:xinhua)

Envoyer ce lien à un ami
  Imprimer
TOUS DROITS RESERVES - L'AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE EN REPUBLIQUE TOGOLAISE