La Ceinture et la Route : une initiative qui provient de la Chine
2019/04/29

Du 25 au 27 avril, se tiendra à Beijing le deuxième Forum de « la Ceinture et la Route» pour la Coopération internationale, auquel participeront plus de 150 pays dont le Togo. Il s’agit d’un moment important pour la Chine et tous les pays invités de planifier conjointement une nouvelle perspective de la coopération gagnant-gagnant, autour du thème «Construire ensemble la Ceinture et la Route pour créer un meilleur avenir».

Lancée par le président chinois Xi Jinping en 2013, l’initiative « la Ceinture et la Route» (ICR), donnant une nouvelle impulsion au développement mondial, est devenue un bien public d’une grande popularité. Selon des recherches récentes de la Banque mondiale et d’autres institutions internationales, la coopération internationale dans le cadre de cette initiative permettra de réduire le coût du commerce mondial de 1,1%-2,2%, et de contribuer à la croissance mondiale au moins de 0,1% en 2019. Basée sur le principe «concertation, synergie et partage», cette initiative est mise en cohésion avec nombre d’initiatives régionales et internationales telles que le Programme de développement durable des Nations Unies à l’horizon 2030 et l’Agenda 2063 de l’Union africaine. Aujourd’hui, 124 pays y compris le Togo et 29 organisations internationales ont signé des documents de coopération ICR avec la Chine.

Le secret de tel succès réside en bénéfices tangibles qu’apporte cette initiative aux pays et aux populations englobés en son sein. Dans l’esprit de « cinq interconnexions », soit la coordination en matière de politique, l’interconnexion des infrastructures, la facilité du commerce, l’intégration financière et la compréhension entre les peuples, cette initiative a contribué à une connectivité renforcée à l’échelle mondiale. Les exemples en sont nombreux, avec la construction de grandes artères de transport, le développement des couloirs économiques transfrontaliers, des coopérations fructueuses dans les infrastructures comme chemins de fer, ports, autoroutes, réseaux de gazoducs, auxquels s’ajoutent 82 parcs industriels et commerciaux construits conjointement par la Chine et ses partenaires, qui ont généré plus de 2 milliards de dollars américains de recette fiscale et près de 300 000 emplois locaux pour les pays d’accueil.

En effet, l’initiative « la Ceinture et la Route» apporte de nouvelles opportunités à la coopération amicale entre la Chine et le Togo. Construit avec l’investissement chinois, le Terminal de conteneurs du port autonome de Lomé (LCT) enregistre une augmentation constante du chiffre d’affaires et offre des centaines d’emplois locaux, contribuant ainsi au renforcement du rôle du Togo comme hub de transport dans la région. La nouvelle aérogare de l’aéroport international Gnassingbé Eyadéma et le contournement de Lomé, fruits de coopération sino-togolaise, permettent non seulement d’intensifier les contacts du Togo avec l’extérieur, mais également de faciliter les échanges commerciaux en Afrique de l’Ouest, et de jeter une base plus solide pour accroître le commerce et approfondir la coopération entre le continent africain et la Chine.

Dans le monde actuel marqué par la montée du protectionnisme et de l’unilatéralisme, l’ICR est arrivée à point nommé, du fait que cette initiative plaide en faveur du multilatéralisme et de l’ouverture de l’économie du monde, ce qui assure des opportunités et des acquis du développement à de plus nombreux pays à l’échelle planétaire. Il s’agit d’une initiative de coopération économique ouverte à tous les pays, mais non un outil de jeu géopolitique fermé et exclusif. Par cette initiative, on entend une symphonie harmonieuse, au lieu d’un solo monotone. L’ICR fournit une nouvelle plateforme pour les relations internationales, sur laquelle les différents pays sont noués par une coopération économique plus étroite, des échanges humains plus intensifiés et une convergence d’intérêts plus élargie, pour faire en sorte que la mondialisation soit plus ouverte, plus inclusive, plus équilibrée et plus bénéfique pour tous.

Actuellement, la Chine et le Togo œuvrent de concert à concrétiser les acquis du Sommet de Beijing du Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC) tenu en septembre dernier. A cet égard, la Chine est prête à mettre en cohésion l’ICR avec le Plan national de développement (PND) du Togo et à conjuguer ses efforts avec la partie togolaise, pour faire fructifier davantage les coopérations dans les domaines industriel, agricole et social, au bénéfice du mieux-être des peuples togolais et chinois.

Envoyer ce lien à un ami
  Imprimer
TOUS DROITS RESERVES - L'AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE EN REPUBLIQUE TOGOLAISE