Page d'accueil
  Mot de L'Ambassadeur
  Info sur L'Ambassade
  Relations Sino-Togolaises
  Economie et Commerce
  Echanges Culturels
  Service Consulaire
  La Ceinture et la Route
  Porte-Parole du Mae Chinois
 
·
Conférence de presse du 27 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian (2020-11-27)
·
Conférence de presse du 26 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian (2020-11-26)
·
Conférence de presse du 25 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian (2020-11-25)
·
Conférence de presse du 24 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian (2020-11-24)
·
Conférence de presse du 23 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian (2020-11-23)
·
Conférence de presse du 20 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian (2020-11-20)
·
Conférence de presse du 19 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian (2020-11-19)
·
Conférence de presse du 18 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian (2020-11-18)
·
Conférence de presse du 17 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian (2020-11-17)
·
Conférence de presse du 16 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian (2020-11-16)
·
Conférence de presse du 13 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin (2020-11-13)
·
Conférence de presse du 12 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin (2020-11-12)
·
Conférence de presse du 11 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin (2020-11-11)
·
Conférence de presse du 10 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin (2020-11-10)
·
Conférence de presse du 9 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin (2020-11-09)
·
Conférence de presse du 6 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin (2020-11-06)
·
Conférence de presse du 5 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin (2020-11-05)
·
Conférence de presse du 4 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin (2020-11-04)
·
Conférence de presse du 3 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin (2020-11-03)
·
Conférence de presse du 2 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin (2020-11-02)
·
Déclaration du porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin au sujet de l'élection au poste de Président tanzanien de John Pombe Magufuli (2020-10-31)
·
Conférence de presse du 30 octobre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin (2020-10-30)
·
Conférence de presse du 29 octobre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin (2020-10-29)
·
Conférence de presse du 28 octobre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Wang Wenbin (2020-10-28)
Conférence de presse du 27 novembre 2020 tenue par le porte-parole du Ministère des Affaires étrangères Zhao Lijian
2020/11/27

CCTV : Ce matin, la 17e édition de l'Exposition Chine-ASEAN (Association des nations de l'Asie du Sud-Est) et du Sommet d'affaires et d'investissement Chine-ASEAN se sont ouvertes à Nanning, dans le Guangxi. Comment la Chine évalue-t-elle les acquis issus de la coopération Chine-ASEAN ? Quelles sont vos attentes pour le futur développement des relations entre les deux parties ?

Zhao Lijian : Récemment, le sujet Chine-ASEAN fait le buzz. Ce matin, la cérémonie d'ouverture de la 17e édition de l'Exposition Chine-ASEAN et du Sommet d'affaires et d'investissement Chine-ASEAN s'est tenue à Nanning, dans le Guangxi, où le Président Xi Jinping a prononcé un discours vidéo et le Directeur Yang Jiechi était présent. Hier, des événements dont le 8e Forum sur le transfert de technologie et l'innovation collaborative Chine-ASEAN, le 4e Forum du port d'information Chine-ASEAN et le Forum de coopération Chine-ASEAN sur l'application et le développement industriel du système de navigation par satellite BeiDou ont été organisés comme prévu.

La Chine prend toujours l'ASEAN comme une priorité dans sa diplomatie de voisinage et une région clé dans la coopération de qualité dans le cadre de « la Ceinture et la Route ». Hier, j'ai dit que les dix dernières années constituaient une « décennie dorée » des relations économiques et commerciales entre la Chine et l'ASEAN. Les deux parties voient leur confiance politique mutuelle s'approfondir continuellement, leur interconnexion ne cesser de s'accélérer, leur intégration économique continuer de s'approfondir, leur coopération économique et commerciale s'accélérer chaque jour davantage et leurs échanges humains et culturels se multiplier davantage. Les relations Chine-ASEAN sont devenues le modèle le plus réussi et le plus dynamique pour la coopération en Asie-Pacifique, et un exemple vivant pour la coopération dans le cadre de « la Ceinture et la Route » et la promotion de la construction d'une communauté d'avenir partagé pour l'humanité.

Le respect mutuel et la coopération gagnant-gagnant représentent les points marquants du développement des relations Chine-ASEAN. Les deux parties auront des perspectives plus prometteuses dans leur coopération à l'avenir. Nous espérons qu'à travers cet événement, les parties participantes créeront plus d'opportunités d'affaires et obtiendront des résultats plus nombreux, de manière à créer main dans la main un avenir plus prospère et plus radieux.

Reuters : Selon des reportages, malgré les sanctions américaines sur le pétrole vénézuélien, le Venezuela a repris les expéditions directes de pétrole vers la Chine. Le porte-parole du Département américain du Trésor a déclaré mercredi qu'il y aurait des risques de sanctions pour les parties impliquées dans des activités pétrolières du Venezuela. Quels sont les commentaires de la Chine à ce sujet ?

Zhao Lijian : Le Venezuela est un partenaire de coopération important de la Chine en Amérique latine. La coopération sino-vénézuélienne se déroule toujours dans le respect des principes d'égalité, de bénéfices réciproques, de coopération gagnant-gagnant et des principes du marché, se conforme toujours aux lois et règlements, et profite aux deux pays et aux deux peuples. La partie chinoise est fermement convaincue que, quelle que soit l'évolution de la conjoncture, la coopération sino-vénézuélienne se poursuivra comme d'habitude au grand bénéfice des deux peuples.

China News Service : Selon des reportages, la Commission électorale nationale indépendante du Burkina Faso a annoncé le 26 novembre, heure locale, les résultats préliminaires de l'élection présidentielle du pays. Le Président sortant Roch Marc Christian Kaboré l'a remporté avec 57,87% des voix exprimées. Quels sont les commentaires de la Chine là-dessus ?

Zhao Lijian : Nous avons noté les résultats préliminaires de l'élection présidentielle burkinabé annoncés par la Commission électorale nationale indépendante du pays, ainsi que l'approbation donnée par la mission d'observation africaine concernée à l'égard du processus d'élection. La Chine félicite le Président Roch Marc Christian Kaboré de sa réélection.

Ces dernières années, les relations entre la Chine et le Burkina Faso se sont développées avec un élan fort, et leur coopération a apporté des bénéfices concrets aux peuples des deux pays. La Chine attache une grande importance au développement des relations avec le Burkina Faso, et est prête à s'engager ensemble avec le nouveau gouvernement du Burkina Faso pour renforcer les échanges et la coopération dans divers domaines et réaliser de nouveaux progrès dans les relations Chine-Burkina Faso.

FSN : La Chine a pris des mesures antidumping contre les importations de vins australiens. Bien que l'enquête antidumping ne soit pas encore terminée, ces mesures ont fait disparaître la viabilité commerciale du marché chinois pour les exportateurs australiens. Quelles sont les raisons pour lesquelles la Chine a pris de telles mesures ?

Zhao Lijian : Le Ministère chinois du Commerce a publié une annonce sur ces mesures antidumping provisoires que vous avez mentionnées. Vous pourriez vous renseigner sur les informations spécifiques auprès de l'autorité compétente.

La position de la Chine sur le développement des relations sino-australiennes est constante et claire. Nous estimons toujours qu'une relation sino-australienne saine et stable correspond aux intérêts communs de deux pays et des deux peuples. Nous espérons que la partie australienne agira davantage en faveur de la confiance mutuelle et de la coopération entre la Chine et l'Australie et se conformera à l'esprit du partenariat stratégique global entre les deux pays, afin de créer les conditions pour ramener les relations sino-australiennes sur la bonne voie.

Beijing Youth Daily : Il y a quelques jours, le porte-parole a annoncé la tenue d'une vidéoconférence d'experts sino-arabe sur la réforme et le développement. Pourriez-vous nous présenter cette vidéoconférence ?

Zhao Lijian : Merci pour l'attention que vous portez à cette réunion. Le 26 novembre, avec le soutien du Forum sur la coopération sino-arabe, la vidéoconférence d'experts sino-arabe sur la réforme et le développement, organisée par le Centre de recherche sino-arabe sur la réforme et le développement, a eu lieu avec succès. Des universitaires renommés venus des instituts de recherche sino-arabe en Chine, en Arabie saoudite, aux Émirats arabes unis, en Égypte, en Irak, en Jordanie, en Tunisie et dans d'autres pays ont participé à la vidéoconférence. Ils ont mené des discussions approfondies autour des thèmes Construire conjointement une communauté d'avenir partagé entre la Chine et les États arabes et Élaborer une plateforme de dialogue multilatéral pour la région du Golfe en avançant de nombreuses suggestions précieuses.

Les experts de la Chine et des États arabes estimaient à l'unanimité que le monde faisait face à des changements majeurs inédits depuis un siècle, et que les deux parties étaient confrontées à des tâches et des défis communs. La volonté des deux parties d'approfondir la coopération est d'autant plus ardente que la COVID-19 sévit dans le monde cette année. En juillet dernier, la 9e Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-arabe s'est tenue avec succès sous forme de vidéoconférence. Elle a clairement inclus dans son document final l'initiative de « Construire conjointement une communauté d'avenir partagé entre la Chine et les États arabes pour la nouvelle ère » avancée par le Président Xi Jinping et l'a soumise au Sommet sino-arabe pour discussion. C'est le moment opportun de bâtir une communauté d'avenir partagé sino-arabe. Les deux parties devraient continuer à promouvoir la coopération et les échanges culturels et humains dans le cadre de « la Ceinture et la Route », et déployer des efforts inlassables pour construire une communauté d'avenir partagé pour l'humanité.

Les experts des États arabes ont hautement apprécié la proposition du Conseiller d'État et Ministre des Affaires étrangères Wang Yi concernant la création d'une plateforme de dialogue multilatéral pour la région du Golfe. Ils ont estimé que cette proposition offrait une solution chinoise pour résoudre les problèmes brûlants régionaux, reflétait la position constante de la Chine pour atténuer la situation régionale et promouvoir la stabilité et le développement dans la région, et serait très utile pour faciliter la résolution des questions concernées. Les experts chinois et arabes ont souligné que l'unilatéralisme et les pressions extrêmes ne fonctionneraient pas, et qu'il faudrait atteindre les objectifs communs de paix et de stabilité régionales en restant attachés au multilatéralisme et par des consultations collectives.

AFP : Ma question concerne les mesures antidumping que la Chine a prises contre les vins importés de l'Australie. Cette décision part-elle de pures considérations commerciales ? Ou est-elle liée aux tensions dans les relations bilatérales ?

Zhao Lijian : Mes collègues et moi avons répondu à plusieurs reprises à des questions sur le commerce entre la Chine et l'Australie. Les autorités chinoises compétentes ont adopté les mesures concernées sur les importations en respectant les lois et réglementations chinoises et les pratiques internationales courantes, ainsi qu'en assumant leurs responsabilités envers les industries et les consommateurs chinois. D'ailleurs, le respect mutuel est la base et la garantie d'une coopération pragmatique entre les pays. L'Australie devrait consciencieusement observer les principes du respect mutuel et du traitement d'égal à égal dans la gestion des relations sino-australiennes. Elle devrait agir davantage en faveur de la confiance mutuelle entre la Chine et l'Australie et se conformera à l'esprit du partenariat stratégique global entre les deux pays, de manière à créer de bonnes conditions pour une coopération pragmatique entre les deux pays.

Reuters : Certains médias chinois ont publié des articles déclarant que le virus de COVID-19 ne provenait pas certainement de la Chine. Certains de ces articles affirment que la découverte du virus de COVID-19 sur des emballages des produits alimentaires importés est la preuve que la COVID-19 provient peut-être d'ailleurs. Est-ce également la position officielle de la Chine ?

Zhao Lijian : Nous avons lu et entendu de nouveaux reportages qui se succèdent les uns aux autres dans le monde sur la date et le lieu de l'apparition de la COVID-19. Cela prouve une fois de plus qu'il est une question scientifique complexe de remonter à l'origine du virus. Pour y arriver, les scientifiques devront mener des recherches et coopération scientifiques à l'échelle mondiale, et améliorer la connaissance sur le réservoir animal et les voies de transmission du virus, de manière à mieux prévenir les risques éventuels à l'avenir et à protéger la sécurité et la santé des peuples de tous les pays. La traçabilité du virus est un processus continu qui peut impliquer plusieurs pays et régions. Nous espérons que tous les pays adopteront une attitude positive, renforceront leur coopération avec l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et d'autres organisations, et favoriseront la traçabilité du virus dans le monde entier.

La Chine continuera de participer activement à la recherche scientifique mondiale sur la traçabilité et les voies de transmission de la COVID-19 afin de contribuer, avec le reste de la communauté internationale, à la coopération virologique internationale et à la lutte solidaire contre l'épidémie.

Shenzhen TV : Nous avons noté qu'un média australien avait récemment publié un article révélant un grand nombre de problèmes du transfert de profits et du népotisme entre l'Institut australien de stratégie politique (ASPI) et ses sponsors étrangers. L'article a donné un exemple selon lequel le Département d'État des États-Unis, le plus grand sponsor étranger de l'ASPI, lui avait accordé un financement de près de 1,4 million de dollars australiens au cours du dernier exercice budgétaire, soit une augmentation explosive de 367% par rapport à l'année précédente. Et ce financement a été entièrement consacré aux projets antichinois. Quels sont vos commentaires à ce sujet ?

Zhao Lijian : J'ai également lu ce reportage intitulé l'Agence de l'influence étrangère. En fait, mes collègues et moi avons répondu maintes fois à des questions similaires, et ce n'est pas la première fois que des médias chinois et étrangers révèlent le vrai visage de ce soi-disant « institut ». Plus la vérité est débattue, plus les réalités deviennent claires. Ce soi-disant « institut » mène-t-il des recherches académiques ou diffuse-t-il des mensonges et de fausses informations ? Est-il un institut de recherches académiques indépendantes ou un porte-parole des intérêts de ses sponsors ? Le monde en a une idée bien claire. Je tiens à ajouter que, peu importe les efforts de ce soi-disant « institut » pour s'attirer de l'attention, il ne fera qu'être humilié et devenir la risée de la communauté internationale.

China Daily : Selon des reportages, l'armée australienne a publié il y a quelques jours un rapport d'enquête, attestant que des soldats australiens en mission en Afghanistan étaient soupçonnés de crimes de guerre, y compris plusieurs meurtres de prisonniers et de civils innocents. Des dirigeants politiques et des médias australiens ont exprimé leurs critiques et condamnation à cet égard. Quels sont les commentaires de la Chine à ce sujet ?

Zhao Lijian : Nous sommes choqués par les détails divulgués dans les reportages concernés et condamnons fortement ces actes à l'encontre des conventions internationales et de la conscience humaine. Nous appelons à faire une enquête approfondie sur l'affaire et à poursuivre en justice les personnes impliquées.

L'Australie et certains pays occidentaux se prennent toujours pour de soi-disant « défenseurs des droits de l'homme », et critiquent à tort et à travers l'état des droits de l'homme des autres pays. Les faits dénoncés par ce rapport révèlent pleinement l'hypocrisie des prétendus « droits de l'homme » et « liberté » des pays occidentaux. Les pays concernés doivent faire de l'introspection, réfléchir sur les mesures à prendre pour régler leurs propres problèmes de violation grave des droits de l'homme et de la conscience, et mettre fin à l'ingérence dans les affaires intérieures d'autrui et à la manipulation politique sous prétexte des questions des droits de l'homme.

Reuters : Merci pour votre réponse détaillée. Des médias chinois ont publié des articles affirmant que le nouveau coronavirus provenait peut-être de l'étranger. La Chine adhère-t-elle à ce point de vue ?

Zhao Lijian : C'est la position constante de la Chine sur la question de la traçabilité du virus que j'ai réaffirmée tout à l'heure. La Chine a déclaré maintes fois que son signalement en premier des cas d'infection ne signifie pas qu'elle est l'origine de l'épidémie de COVID-19. La Chine préconise toujours des recherches scientifiques et coopération internationales entre les scientifiques de toute la planète pour régler la question scientifique complexe de la traçabilité du virus, pour que nous puissions mieux prévenir les risques à l'avenir. La traçabilité du virus est un processus continu, qui impliquerait plusieurs pays et régions. Nous espérons que tous les pays adopteront une attitude positive et renforceront la coopération avec l'OMS et d'autres organisations internationales, afin de faire avancer le travail sur la traçabilité à l'échelle mondiale.

Envoyer ce lien à un ami
  Imprimer
TOUS DROITS RESERVES - L'AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE POPULAIRE DE CHINE EN REPUBLIQUE TOGOLAISE